Une étude relance la querelle des anciens et des modernes

Depuis de nombreuses générations qui se sont succédé, la littérature a su prendre place dans le quotidien de beaucoup de monde. Par la diversité des types de textes et selon les manières dont ils sont présentés, tout un chacun a su prendre sa part de passion dans cet art. Toutefois, loin d’être un long fleuve tranquille, le débat est ouvert concernant les ouvrages et les textes qui apportent le plus d’effets positifs pour chacun de nous. D’une part se trouvent ceux qui insistent sur le fait que les romans contribuent catégoriquement à façonner l’empathie d’un individu et d’autre part ceux qui jugent ce dernier étant trop ordinaire.

Quel roman a quelle valeur ?

D’après des études récemment menées par deux universitaires Américains, il paraît qu’a la lecture des grands classiques aiderait à mieux comprendre les émotions et les sentiments d’autrui, et ce beaucoup plus que les romans jugés plus populaires. Les classiques mis à part les romans faits d’histoire de vampires et de sorciers justifient l’affirmation de Marcel Proust qui dit :  » la vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c’est la littérature « . La lecture est une action qui agit positivement sur la vie de quiconque qui l’apprécie, à développer ses sentiments, à le rendre plus humain mais surtout qui lui prolonge la vie car elle agit comme une aux de jouvences. Par la suite de l’étude menée par deux universitaires David Kidd et Emanuele Castano, du nouveau centre pour la recherche sociale qui se trouve à New York sur 1000 bibliophiles les belles-lettres c’est-à-dire les classiques et les romans ne possèdent vraiment pas les mêmes valeurs. Apparemment les romans dits classiques similaires à l’œuvre de Toni Morrison, et d’Harper Lee auraient une bien plus haute valeur et classée supérieure par rapport aux romans dits populaires.

Quels ouvrages pour quel type de personne :

Dans le journal Psychology of Aesthetics, Creativity, and the arts et relayée par le Guardian* est publié le résultat d’une deuxième étude nommée ‘’sonder l’esprit par le regard.’’ Au cours de cette étude, les bibliographes ont observé des photographies d’individus et de leur procurer, parmi un choix de quatre émotions, celles qui correspondent tout à fait avec les visages et expressions des personnes qui sont sur les photographies. Un lien parfaitement clair de cause à effet a été établi démontrant que les bibliophiles qui lisent les grands auteurs sont ceux qui parviennent à mieux reconnaitre l’expression du visage et des émotions.

*Le Guardian est un journal Britannique. Sa ligne éditoriale est traduite dans plusieurs langues, toutefois les puristes en anglais préfèreront lire la version originale.

Lire de la presse anglaise n’est pas donné à tout le monde car les termes utilisés relèvent d’un niveau de langue élevé. Si vous travaillez mais que vous souhaitez être capable de lire de la presse anglaise sans problème vous pouvez suivre une formation d’anglais.

Les belles-lettres au quotidien :

Au bout de la réalisation de ces études menées pour des fins scientifiques, les chercheurs insistent sur le fait que toute lecture doit avant tout rester une partie de ‘’plaisir « . Apparemment les belles lettres nous font davantage réfléchir et ainsi briser les catégories ainsi que les différents codes sociales que les romans populaires. Toutefois, les chercheurs espèrent que les études qu’ils ont menées agiront quand même dans le monde car il faut reconnaitre que non seulement la littérature aide à comprendre tout ce qui nous entoure mais surtout elle nous aide aussi à nous comprendre nous-même.

 

Du livre papier au livre électronique

De nos jours, avec l’évolution de la technologie, le monde digital occupe une place de plus en plus importante dans les ménagers, qui sont de mieux en mieux équipé en terme de terminaux électroniques (ordinateur de bureau, smartphone, tablette ou encore les livres électroniques).

Pour le dernier trimestre 2010, Amazon (US) a officiellement annoncé avoir vendu pour la première fois plus de livres numériques que les livres imprimés et cette tendance continue d’augmenter.

Les liseuses électroniques en France

Le marché des liseuses électroniques en France se partagent entre quatre principaux fabricants Amazon domine avec ses liseuses Kindle. Les trois autres sont Kobo de chez Fnac, PocketBook et Bookeen.

Les Kindle que propose Amazon sont très performants et à des prix abordables mais pour compenser, les possesseurs des Kindle ne peuvent acheter que chez le libraire américain. Alors que les liseuses Kobo, PocketBook ou Bookeen donnent la possibilité de lire tous les formats ebooks sauf ceux d’Amazon.Les smartphones et les tablettes peuvent aussi faire office de matériel de lecture numérique et sont beaucoup plus utilisés, selon GFK.

Les ménages sont peut-être mieux équipés en matériel numérique, cependant, le développement des livres électroniques en France a du mal à décoller.En effet aux Etats-Unis la part de marché des livres numériques représente 13 %, en Grande-Bretagne : 11,5 %, en Allemagne : 5 % et aux Pays-Bas : 4 %, alors qu’enFrance cela ne représente1,1 %

 

Amazon numéro un dans le monde

Amazon reste le numéro un des vente de livre numérique et récemment le libraire américain déjà présent en Chine depuis 2012, désir s’attaquer au marché chinois en lançant son service Kindle Unlimited qui va offrir aux lecteurs chinois des ebooks illimités, mais qui reste tout de même limité à 300 000 titres, ce faible chiffre est dû aux règles imposées par le gouvernement. De plus en 2013, en moyenne les chinois lisent 4,39 livres par an. En comparaison les français lisent 8,4 livres par an, 7 livres par an pour les américains, 8,4 livres par an pour les japonais et 11 livres par an pour les coréens.

Ces chiffres n’effraient pourtant pas Amazon qui souhaitetout de même lancer son service pour 12 yuans par mois, soit 2€ par mois.

Ce qu’il faut retenir à propos de ce marché en Chine :

 

  • 58,1% des adultes chinois ont opté pour la lecture numérique en 2014, soit 8% en plus par rapport à l’année précédente (2013)
  • plus de 50% des lecteurs numériques lisent sur leur smartphone
  • en 2014, l’ensemble de l’industrie de l’édition numérique en Chine a remporté 54,5 milliards de dollars
  • les revenus des magazines numériques représentent 230 millions de dollars ;
  • le chiffre d’affaires de l’ebook a augmenté de 24,5 millions de dollars à plus de 724,6 millions de dollars en 8 ans
  • depuis 2012, le chiffre d’affaires du marché chinois augmente de 20,5%.

 

L’ebook prend une place plus ou moins importante selon le pays. Et même si ce marché reste faible dans certains pays, il augmente tout de même petit à petit. Si en Chine le numérique est devenu le support de lecture de prédilection pour les chinois, le premier ministre chinois Li Keqiang a présenté un plan « Internet Plus » qui permettra de booster le marché du livre numérique.

 

https://www.actualitte.com/article/lecture-numerique/livres-journaux-les-chinois-passent-plus-de-temps-a-lire-numerique/55033

Le FIL célèbre trois monuments de la littérature

LE FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA LITTÉRATURE (FIL) est le seul festival littéraire annuel de langue française à Montréal, il est à la fois multidisciplinaire, national et international. Producteur et diffuseur de manifestations littéraires, il apporte, à chacune de ses éditions, un programme original et audacieux, qui est vraiment excellent et qu’on peut comparer aux meilleurs festivals québécois de théâtre, de danse ou de musique. C’était à l’époque ou il n’y avait pas trop  d’événements littéraires à Montréal que  l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) avaient créé  le FIL en 1994. On lui doit la venue et la participation des écrivains et artistes de toutes disciplines, au cours des dix-neuf dernières années. Il célèbrera cette année ses 20 ans d’existence.

Le déroulement du FIL

Le Festival international de la littérature (FIL) ne va pas oublier  lors de sa 22e édition qui sera célébré le 23 septembre au 2 octobre prochain deux anniversaires que la littérature québécoise ne peut en aucun cas contourner, celui d’Anne Hébert qui aurait eu 100 ans le 1er août dernier et la cinquantième anniversaire de la toute première publication du roman L’avalée des avalés de Réjean Ducharme.

C’est avec un spectacle-hommage à l’auteure de Kamouraska que les réjouissances commenceront le 23 septembre.  Dans la Cinquième Salle de la Place des Arts, La comédienne et dramaturge Évelyne de la Chenelière (Monsieur LazharCafé de Flore) et la comédienne française Azyadé Bascunana monteront sur scène pour offrir un spectacle de présentation sur les extraits de romans et de poèmes de l’écrivaine dans Le chant de la cigale crépite comme un feu de bois. Le ministre de la Culture et des communications du Québec Luc Fortin avait désignée le 11 août dernier la parution de L’avalée des avalés de Réjean Ducharme le 16 novembre 1966 chez Gallimard comme étant un événement historique. Lorraine Pintal,  a mis en scène dans la Cinquième Salle un spectacle  pour marquer les 50ans de ce roman qui fait partie du prestigieux prix Goncourt avec la collaboration du Théâtre du Nouveau Monde (TNM). Dans des décors et une scénographie faite par Charles Binamé,  Sophie Cadieux, Louise Marleau et Maxime Dénommée offriront leurs voix aux mots de Réjean Ducharme, spécialement à ceux de son héroïne Bérénice Einberg. En outre, le 29 septembre dans le Théâtre Outremont,  les écrits inédits regroupés dans l’ouvrage La vie est  d’hommage par Jean-Christophe Cloutier de Jack Kerouac l’auteur américain qui est né de parents québécois seront récités dans sa langue maternelle par l’acteur et auteur Robert Lalonde, accompagné au piano par le musicien jazz, John Roney. Le FIL a organisé une cinquantaine d’activités telles que des spectacles, lectures, rencontres et expositions auxquels 200  écrivains et artistes y contribueront. Pour consulter la programmation complète: festival-fil.qc.ca.

Lepeignoir

Beaucoup de gens croient que les femmes sont les seuls qui devraient donner de l’importance aux vêtements qu’ils portent, y compris des vêtements de nuit. La tunique est un. Comme son nom l’indique, la robe a tendance à se concentrer sur les vêtements pour femmes. Mais contrairement à cet homme le manteau polaire est le style masculin. Assure pour offrir un confort quand vous vous réveillez et peut même être une bonne compagnie pour vous, même pendant que vous dormez. Confort et Douceur est le rendez-vous avec l’homme du peignoir polaire.

Vous devez savoir pour choisir un costume de l’homme pôle

La plupart des gens pensent que ce type de vêtements est pas très important. Au contraire, il est tout à fait contradictoire parce que le choix d’une robe est certainement pas quitter facilement. En fait, pour vous assurer que vous avez choisi la robe correspond à vos besoins, assurez-vous de considérer taille.une robe serrée ou trop court n’a pas été en mesure de remplir ses fonctions comme un appareil photo pour la robe gros homme polaire pourrait se transformer et à la fin ne pas être inconfortable pour l’utilisateur. le style est secondaire. Il Zipper boutonnières de fermeture ou à l’avant avec une ceinture attachée. Bien sûr, le matériau, la toison sont plus fréquents.

Confort et de tendresse avec l’homme manteau polaire

Comme nous le savons, le manteau est un type de vêtements qui est conçu pour nous aider à atteindre un certain degré de confort et de commodité à la fois. Pour éviter d’attraper froid au réveil, consolez l’homme bata pôle offre une bonne humeur réveil. En outre, le pôle étant un matériau qui est particulièrement doux et donne une agréable sensation de temps pour le petit déjeuner ou même pourquoi ne pas accompagner votre pyjama pendant le sommeil?

Tout savoir sur le Thriller Amélia

Pour les passionnés de lecture, la sortie d’un nouveau livre est toujours un évènement important. Dernièrement, c’est le Livre intitulé Amélia qui est mis en avant. Afin de mieux la connaitre, il est nécessaire de se renseigner sur la présentation du livre, sur la base de l’histoire mais aussi sur les premières réactions par rapport à la parution de cette nouvelle lecture.

La présentation du livre

Le livre intitulé Amélia est une œuvre créée par le célèbre écrivain Kimberly Mc Creight et qui a été adaptée à la langue Française par Elodie Leplat. Ce livre est constitué par 523 pages environs et est mis en avant par la maison d’édition Le Cherche Midi. Pour les personnes qui préfèrent les versions numériques, le livre est disponible sur Kindle pour 16,99 euros ou sur Amazon à 21,50 euros. Sa première parution en France s’est fait  le 27 aout de l’année 2015. Bien sûr, sa couverture permet déjà de découvrir un petit résumé de l’histoire.

Les faits relatés par le roman

Pour ce qui est de la base du roman, il s’agit d’une histoire relatant les aventures d’Amélia. En gros, le roman est partagé en deux versions des évènements : d’une part celle de la maman, Kate qui va tout faire pour découvrir les circonstances du suicide mais aussi celle de la fille Amélia qui a une toute autre manière de vivre la situation. Se déroulant à New York, les faits vont à la fois parler de mort, de regrets, de jeunesse et également du point des vu des jeunes face à la vie.

Les appréciations par rapport au livre

Dans la généralité, le Thriller Amélia est un livre entièrement remplie d’émotion. Que ce soit par rapport au ressenti de la maman avec la mort de sa fille et les découvertes ou encore par les différentes situations que la jeune fille a vécu avant sa mort, les lecteurs ne seront pas déçus. Pour captiver les lecteurs, l’auteur a fait preuve de stratagème en alliant actions et romance au fil des pages. En plus, les détails par rapport à la ville, les personnages ou les circonstances sont assez réalistes afin de plonger totalement le lecteur dans l’histoire. Et en ce qui concerne la présentation du livre, il est des plus agréables étant donné la couverture qui est attrayante et très informative avec le résumé qui est mis à la disposition du lecteur.

LA DECORATION À TRAVERS LES LIVRES

Aujourd’hui de plus en plus de livres et de magazines parlent de décoration car les français s’en préoccupent dix fois plus qu’il y’a dix ans. De nombreuses émissions de décorations ont vu le jour comme Déco avec Valérie Damidot ou encore l’atelier déco sur France 2.

Souvent ces émissions de décorations ont également écrit des livres, c’est le cas de l’émission Déco qui a récemment publié deux livres intitulées « Décorer et aménager un studio  » & « Tous les conseils et astuces de l’émission déco ». Ces livres sont un véritable succès car ils permettent aux téléspectateurs d’emporter partout avec eux les conseils de décoration prodigués par des professionnels et de pouvoir ainsi à leur tour les reproduire.

Mise à part ces émissions qui proposent les livres associés il y’a également beaucoup de livres de décorations qui permettent à chacun de re-créer une ambiance afin de se sentir bien chez soi. Le livre « Un tour du monde des intérieurs » de Collectif Taschen est très connu et reconnue dans le monde de la décoration car ils présentent 100 intérieurs différents à travers le monde, ainsi à travers ce livre on découvre les différences culturelles de décoration qui peuvent donner de grandes idées pour voyager en restant chez soi.

Mais il existe également certains livres qui sont plus spécialisés sur des éléments de décorations comme les rideaux . Le livre « Rideaux sur toutes les coutures » de Gail ABBOTT et Cate BURREN/ présentent tous les modèles possibles de voilages, stores et rideaux ce qui permet de donner de nombreuses idées pour habiller les fenêtres nues. Le livre « Rideaux et stores » de Wendy BACKER est aussi très connu, c’est un guide pratique pour réussir l’habillage des fenêtres. Un autre livre très apprécié « Rideaux et déco cosy » présentent les éléments essentiels de la décoration et ce livre prouvent qu’il est possible d’adapter les rideaux à chaque pièce de la maison.

De nombreux livres existent pour aider chacun à rendre sa maison plus agréable et plus harmonieuse. Des guides adaptés aux débutants comme aux plus expérimentés ont aujourd’hui un véritable succès, n’hésitez pas vous aussi à commander votre guide. Ces livres offrent toutes les réponses pour mettre en œuvre ses projets de décoration !

Roland Garros 2016

En ce moment même,  à Paris, se déroulent les internationaux de France, plus connu sous le nom de Roland Garros. Ce fameux tournoi de tennis sur terre battue, fait partie des 4 tournois majeurs de tennis au niveau mondial avec l’Open d’Australie à Melbourne, le tournoi de Wimbledon à Londres et l’US Open à New York.

Ce tournoi a fait vibrer les spectateurs et a vu s’affronter des champions comme lors de la finale homme de 2011 qui a vu s’affronter Rafael Nadal (Espagne) et Roger Federer (Suisse).

L’année dernière, lors du tournoi 2015, Stanislas Wawrinka, le lauréat de cette année a crée une “polémique” et a vu les réseaux sociaux s’enflammer ainsi que les journaux … sur….. sa tenue vestimentaire!!

En un mot, Stanislas Wawrinka a fait le buzz! Et tout ça pour un short-pyjama, qui est aujourd’hui bien au chaud dans le musée de Roland Garros depuis la victoire du Suisse.

Du début du tournoi à presque la fin, tout le monde a parlé de son short-pyjama.

Le concerné a avoué dans une interview que son short était un 3 en 1: sous-entendu un mélange entre un pyjama, un maillot de bain et un short, tout simplement.

“ « Cette année, les marques osent beaucoup plus, pas toujours dans le bien et pas toujours dans le bon goût […]. Dans le tennis, ça choque un petit peu plus parce qu’on a l’habitude d’avoir des belles choses assez simples » (Terra Femina, 2015)

Tout ça n’aurait pas pu être possible sans la presse, les réseaux sociaux ou internet car l’information n’aurait pas pu être relayée.

 

Si vous voulez vraiment porter un pyjama et l’assumer même si vous faites du sport, choisissez le bon pyjama 😉

 

Le livre le peignoir

Pour les passionnés de la lecture, partir à la rencontre d’une nouvelle œuvre est toujours un vrai plaisir. Étant donné que les lecteurs ont vraiment l’embarras du choix pour ce qui est de la décision par rapport au livre à lire, il est toujours judicieux de se renseigner. Parmi les plus indiqués du moment, il y a le livre intitulé « le peignoir ». Il peut être trouvé auprès des divers sites tout comme dans les librairies. Zoom sur ce livre « le peignoir ».

Présentation de l’auteur

Cette œuvre a été créé par Suzanne Myre, un célèbre écrivain originaire du Canada. Depuis qu’elle écrit, elle ne cesse de produire des œuvres modernes et les unes plus entrainantes que les autres. Se spécialisant surtout dans la réalisation de nouvelles, ces réalisations lui ont toujours valu une belle réputation. Ce qui la distingue des autres écrivains de son temps c’est la modernité de ses récits mais également son enthousiasme remarquable dans la création d’un nouveau livre. Elle est donc à la fois un symbole de qualité dans les textes mais également dans le développement de la littérature.

 

Les grandes lignes et le sujet principal du livre

Le livre intitulé « Le peignoir » est paru en mai 2010 sous l’édition Marchande de Feuilles. Il y est surtout question d’un certain mode de vie. Elle regroupe en tout 5 petits récits différents relatant les évènements pouvant altérer la vie des gens. La première concerne une jeune enfant qui s’amourache de Bobino suite à un manque d’affection de son père. Dans cette nouvelle, Suzanne Myre a su mettre en évidence le manque de la présence d’un père et ses conséquences. En second, il y a la jeune femme qui rencontre des problèmes avec son tendon d’Achille en montant un vélo qu’elle ne peut supporter sous prétexte qu’il est monstrueux appartenant à son ami. En troisième, il y a la massothérapeute qui surprend totalement par ses actes car elle proscrit certaines pratiques dont elle use tous les jours. À la quatrième, il y a Manon qui ne peut s’empêcher de commettre des petits vols. Cette jeune femme ne peut résister à prendre toutes les choses qui sont sur son passage. Et enfin les maringouins et leurs petites histoires. Chacune de ces nouvelles raconte donc des évènements en relation avec le bonheur ou les problèmes ainsi que les habitudes de chacun.

 

source: lepeignoir.fr