Littérature : la nouvelle génération se met aux vers

La poésie irlandaise commence à prendre certaines ampleurs et n’est pas faite pour prendre la poussière sur une étagère de bibliothèque. Une grande évolution visible lors des concours de slam de Dublin aux bars de Cork. Les poètes riment pour se défouler, régaler le public surtout en live et secouer la société et ça marche.

L’Irlande un pays de poètes

Les nouvelles générations de poète puisent leurs inspirations des héritages de la rébellion poétique et de la conscience sociale. Les grands noms comme Patrick Kavanagh ou Paula Meehan sont les preuves que l’Irlande est un pays de poète. La poésie s’étend bien au-delà de l’amphi comme le précise Paula Meehan. En effet, le pays a élu un poète comme président (l’actuel Michael D. Higgins). Ou encore, diffuser une série d’émissions en prime time pour faire voter les téléspectateurs sur leur poème préféré. Vainqueur du Star Ac’ littéraire, le nobélisé Seamus Heaney, récemment décédé et toujours adulé pour ses œuvres. Les poèmes qui saisissent avec justesse la vie quotidienne.

La rencontre avec de nouveaux talents

L’Irlande possède de nombreux talents propulsés par les concours, festivals et open mic. D’ailleurs, il est possible de rencontrer plusieurs artistes qui peuvent toucher le cœur à travers divers lyrics. Il suffit de surveiller la page Facebook de Boundless & Bare pour connaître l’agenda des concours, festivals et open mic de la capitale et du reste du pays. Autre bon agenda, celui de Poetry Ireland, qui organise lectures, concerts et discussions tous les lundis soirs au Long Valley Bar de Cork. Le rendez-vous se fait plusieurs fois par mois dans son propre espace de Parnell Square à Dublin. L’un des meilleurs moments pour en profiter est Bloomsday, qui transforme la ville en reconstitution grandeur nature du roman de James Joyce Ulysse chaque 16 juin.